Autres Par
tirelire cochon

Le portage salarial et les frais professionnels

Faites des économies de frais professionnels grâce au portage salarial !

Quand on devient indépendant, après l’enthousiasme du début, les tracasseries administratives surviennent malheureusement très, voir trop, rapidement.

Vous vous rappelez des cotisations sociales qui vous étaient déduites dans votre ancienne vie de salarié. Mais quid des cotisations patronales qui à l’époque ne vous concernaient pas ?
Sans oublier les remboursements des frais professionnels ? Pour sa fiscalité, devez-vous opter pour la déduction des frais réels ou au forfait ?

Avant de décider, il vous est nécessaire de savoir comment se répartissent les frais en fonction du choix du statut d’indépendant.

Si vous êtes auto-entrepreneur, vous devrez régler entièrement vos cotisations sociales et ne pourrez pas déduire de frais professionnels.
Si vous êtes salarié porté, par contre, la société de portage paiera vos cotisations sociales et vous pourrez déduire* des frais professionnels et la liste est longue :

• Frais de transport (billet de train, abonnement mensuel, etc)
• Frais d’alimentation
• Frais kilométriques (utilisation du véhicule personnel pour des déplacements professionnels)
• Frais de mobilité professionnelle (exemple : hébergement provisoire)
• Frais de télétravail (pour les personnes qui travaillent depuis leur domicile ou en dehors des locaux de l’entreprise)
• Frais pour l’utilisation professionnelle d’outils issus des nouvelles technologies de l’information et de la communication
• Frais de documentation ou de papeterie (achat de livres ou contenus numériques, abonnement magazine, ramettes de papiers, etc)

Cela constitue donc un avantage non négligeable pour opter pour le portage salarial.

Ces frais peuvent être facturés ou non à votre client selon les négociations.

S’ils ne le sont pas, vous pouvez envisager de les intégrer dans le taux journalier H.T.(ou le montant forfaitaire) de votre prestation facturée.

De plus ces frais professionnels ne faisant pas partie du salaire, ils ne font l’objet d’aucune imposition et ne sont pas non plus soumis aux cotisations sociales*.

 La société de portage pourra vous conseiller lors de l’établissement des factures.

*Sous réserve de répondre aux conditions exigées par les textes en vigueur.

Vous souhaitez en savoir plus sur le portage salarial ?
Je vous donne rendez‐vous pour nos prochains petits déjeuners d’information.
Je serais ravie de vous y accueillir !

Vous souhaitez y participer ?

Pour consulter les dates de nos prochaines réunions d’information et vous inscrire en ligne à la session de votre choix, c’est LA.

Vous pouvez aussi télécharger ici la circulaire n°2015-10 du 11 juin 2015 et vous familiariser cette nouvelle forme d’employabilité, n’hésitez pas à consulter l’ordonnance sur le portage salarial du 3 avril 2015 téléchargeable ICI.

 

Lydie Roussel

Partager :