Se lancer en portage salarial

Les travailleurs indépendants débutants qui ont fait le choix du portage salarial mettent tous en avant les gains de temps que leur procure cette solution. En étant déchargés de l’administratif lié à leur relation-client et de toutes les déclarations fiscales, le portage salarial leur permet d’avoir plus de temps pour se concentrer sur leur métier et sur la recherche de nouveaux clients. Ils peuvent se concentrer entièrement sur leur cœur de métier, la réussite de leur missions et l’entière satisfaction de leur clients.

Le dernier article classé dans Se lancer en portage salarial :

← Retour aux actualités

Les article précédents :

Quelques points évoqués dans cette rubrique :

Il est souvent difficile de choisir son statut juridique, entre auto-entrepreneur, SARL ou EURL … Le portage salarial est une solution très simple à mettre en œuvre. Le statut de « salarié porté » est un statut très souple : il peut venir compléter une activité, qu’elle soit salariée ou indépendante, ou constituer votre activité principale.

Pour chaque mission réalisée sous le statut du portage salarial, vous cumulez des droits au chômage et à la retraite. Lorsque vous cessez votre activité, quelles qu’en soient les raisons, vous bénéficiez d’indemnités chômage. 50% des sommes que vous facturez couvrent les charges sociales et comptez environ 10% de frais de gestion (cela dépend de la société de portage que vous choisissez) ;  si vous prenez en compte le temps passé en démarches administratives et les frais divers (statuts, mutuelle, assurances…), le jeu en vaut la chandelle.

Savoir s’organiser, se vendre, s’organiser… Pas facile de démarrer. Le rôle d’une société de portage c’est aussi d’accompagner leurs portés, de les conseiller, de leur apprendre à rationaliser leurs offres, à être actifs sur les réseaux sociaux et savoir… négocier !