Se lancer en portage salarial Par

Devenir indépendant à la fin de ses études, pourquoi pas ?

Vous voilà diplômé(e) ou bientôt diplômé(e)… Et prêt(e) pour le marché du travail ? Lettres de motivation, envois de mails, mise à jour de vos profils réseaux sociaux… Et Pôle emploi sont les passages obligés. Mais l’envie de devenir indépendant ne vous a-t-elle pas effleuré ? Alors quelques conseils.

Posez-vous quelques questions essentielles.

Par exemple, quelles sont les prestations que vous aimeriez proposer, les travaux que vous aimeriez traiter ?
Ensuite consultez « vos concurrents » : ce qu’ils proposent, comment ils se présentent.
Fouillez le web à la recherche de tarifs et constituez votre propre grille, en tenant compte de votre expérience acquise pendant vos études et/ou vos alternances.
Adaptez ces tarifs en fonction de vos compétences et du niveau d’expertise des tâches qui pourraient vous être confiées.
Ensuite, penchez-vous sur votre argumentaire.
De lui découleront les contenus de votre premier site Internet et de votre première plaquette.

Quel est votre cœur d’offre ? Qu’est-ce que vous proposez.

C’est un moment important : réfléchissez bien à ce qui suit.  C’est la clef qui vous permettra d’être efficace en rendez-vous :

  • quelle est votre « mission », ce que vous proposez,
  • quelle est votre « vision » de votre métier, ce que vous vous voyez apporter à vos clients aujourd’hui et aussi demain,
  • les « valeurs » qui vous animent,
  • quelle est votre « différenciation » ; pourquoi doit-on faire appel à vous plutôt qu’à votre concurrent ?

Vous verrez.
Après avoir soigneusement renseigné et argumenté ces points, le monde de l’indépendant commencera à s’éclaircir pour vous.

Vous commencerez à prendre confiance.
Un outil essentiel vous y aidera : une carte de visite qui exprime clairement votre métier, vos compétences, et pourquoi pas, votre « vision ».
Ensuite ?
Prenez votre courage à deux mains.
Votre avenir professionnel ne repose qu’entre vos mains.
Il dépend de votre capacité à vous relationner, à parler de vos projets professionnels en cours… ou ceux que vous souhaitez, à communiquer vers vos cibles potentielles (au préalablement parfaitement identifiées).
Appelez, écrivez, participez aux événements de votre ville, de votre région, cherchez bien. Il y en a forcément.
Promenez-vous sur les plateformes d’offres de missions pour free-lances. Laissez-y votre inscription.
Publiez des articles intéressants qui valorisent votre savoir-faire sur LinkedIn par exemple.

Et quel statut choisir ?

Tranquillisez-vous. La question va, c’est vrai, se poser rapidement.
Pensez-y, réfléchissez, renseignez-vous pour pouvoir faire le nécessaire lorsque la première mission se précisera.
Et si vous cherchez une solution simple, sécurisante et qui vous permette, si besoin est, de « retomber sur vos pieds » : pensez au… Portage salarial !

Partager :